177. Une histoire mixte de l’antiquité, avec Violaine Sébillotte Cuchet

L’invitée : Violaine Sébillotte-Cuchet, professeure à l’université Paris-I

Le thème : le projet Eurykleia, base de données pour une histoire mixte de l’antiquité, présenté dans le numéro de décembre 2020 de la revue Mètis

La discussion :

  • La revue Mètis et sa place originale dans les études grecques (1:30)
  • Présentation du projet Eurykleia (4:00)
  • À l’origine du projet, une insatisfaction liée aux études sur le genre, centrées sur les discours (5:20)
  • Des femmes pas si invisibles dans l’antiquité grecque, sur d’autres types de sources que celles de la tradition littéraire (7:00)
  • Un groupe de recherche collectif reliant des chercheuses de différents horizons (Adeline Grand-Clément, Sandra Péré-Noguès, Sandra Boehringer) (9:30)
  • L’origine et le sens du nom « Eurykleia » (12:40)
  • Que serait une « histoire mixte » de l’antiquité ? (14:00)
  • Les défis d’écriture posés par le projet (16:10)
  • Les entreprises prosopographiques du passé, et la distinction à faire avec le projet Eurykleia (18:30)
  • Comment analyser les documents étudiés ? Un exemple pris dans un sanctuaire, et la comparaison nécessaire avec le volet masculin de la documentation (23:35)
  • Un travail sur les femmes réelles, et pas sur les déesses (27:47)
  • Des noms féminins pas toujours évidents ni faciles à déchiffrer ! (29:25)
  • La nécessité de disposer d’outils statistiques (30:50), via une base ouverte et interopérable (33:25)
  • Englober toutes les périodes de l’antiquité grecque pour dégager constantes et contrastes (37:30)

Le conseil de lecture : Sandra Boehringer, L’homosexualité féminine dans l’Antiquité grecque et romaine, préface de David Halperin, Paris, Les Belles Lettres, 2007 (408 p.)

Partager l'émission :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.