198. Le manuscrit d’un couturier médiéval, avec Julie Claustre

L’invitée : Julie Claustre, maîtresse de conférences en hostoire médiévale à l’université Paris-1

Le livre : Faire ses comptes au Moyen âge. Les mémoires de besogne de Colin de Lormoye, Paris, Les Belles Lettres, 2021.

La discussion :

  • Le caractère exceptionnel du livre d’un artisan du Paris médiéval (0:45)
  • L’histoire du manuscrit, retrouvé au début du XXe siècle, dans une reliure (2:00)
  • Une façon à l’époque courante de retrouver des manuscrits médiévaux (4:00)
  • Un livre écrit sur papier, ce qui est courant au XVe siècle (5:45)
  • Dans quel état se trouve le manuscrit aujourd’hui ? (6:30)
  • Une écriture propre aux marchands et aux artisans ? (8:10)
  • Comment cerner Colin de Lormoye, dans d’autres archives ? (11:50)
  • Quel type de scripteur était ce couturier parisien ? (14:50)
  • Une lecture du texte, pour donner une idée de sa nature (18:45)
  • Les différents types de notices du texte (factures, quittances…) (20:00)
  • Un texte dépourvu de notations politiques ou autobiographiques (24:00)
  • La temporalité du texte, à lire en filigrane dans des indices du texte (26:30)
  • Un document qui tranche avec les schémas et controverses (Weber/Sombart) sur la « naissance » du capitalisme au Moyen âge (30:00)
  • La place ambiguë des couturiers médiévaux (34:30)
  • Le vocabulaire et les pratiques du travail de Colin (37:15)
  • Quelle iconographie de ce métier au Moyen âge ? (39:45)

Le conseil de lecture : François Héran, Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression, Paris, La découverte, 2021.